jeudi 9 avril 2015

Cendrillon, Kenneth Branagh


 

Depuis que j'ai appris que Cendrillon serait adapté en film live, je n'avais qu'une envie, le voir. Et ce fut chose faite la semaine de sa sortie dans les salles et je dois admettre que j'avais été légèrement refroidie par les quelques critiques négatives que j'avais pu lire de ci de là.

Et au final, j'ai passé un excellent moment.



Ella est une petite fille qui vit parfaitement heureuse avec ses parents. Malheureusement, sa mère vient à mourir et quelques années plus tard, se sentant un peu seul, son père épouse une nouvelle femme, Madame Trémaine et elle emménage avec ses deux filles. Mais le père d'Ella décède pendant un voyage et elle se retrouve seule avec sa belle-mère et ses demi-sœurs et est bien vite reléguée au rang de servante. Et pendant ce temps, là, le Roi veut que son fils se marie et un grand bal est organisé au château.



Le Cendrillon de 2015 est une très bonne adaptation du dessin animé Cendrillon de 1950. On retrouve tous les éléments qui ont fait le charme du dessin animé et même plus encore.

J'ai aimé tout le début car on découvre les parents d'Ella (Lily James) et c'est rarement le cas, du moins pour sa mère et il est toujours intéressant de connaître l'enfance d'un tel personnage. Même si on voit peu sa mère, on comprend à quel point point la famille est liée. Je me suis beaucoup attaché au père d'Ella et connaitre son destin m'a attristé. Ella est une jeune fille très positive qui trouve du bonheur dans chaque chose. Même quand elle est envoyée au grenier, elle trouve des raisons de se réjouir.

Madame Trémaine (Cate Blanchett) et ses filles (Holliday Grainger et Sophie McShera) sont très désagréables mais contrairement au dessin animé, nous avons une explication au fat que la belle-mère n'aime pas Cendrillon, ce qui apporte une nouvel éclairage au personnage et un peu plus de psychologie. Les filles, Anastasie et Javotte, sont aussi bêtes l'une que l'autre et apportent un peu d'humour. Ce sont elles qui trouvent à Ella son surnom de Cendrillon.

Et de l'autre côté, nous avons Kit, le Prince Charmant (très charmant...^^) (Richard Madden) et son père le Roi (Derek Jakobi) qui tient à ce que son fils épouse une princesse. Mais Kit rencontre Ella lors d'une chasse et comme il tient absolument à la revoir, il demande à organiser un grand bal qui serait ouvert à toutes les jeunes filles du royaume.

Comme dans le dessin animé, il y a Lucifer et les petites souris même si celles-ci ne parlent pas. Ella surnomme une de ses petites souris "Gus Gus". Par contre, la marraine bonne fée (Héléna Bonham Carter) est très différente de celle du dessin animé mais apporte un peu d'humour et de folie au tout. C'est d'ailleurs elle qui raconte l'histoire. Elle crée une magnifique robe pour Ella et surtout, les fameuses chaussures de verre.

L'histoire d'amour est toute mignonne. Certes, elle est rapide mais amplement moins que dans le dessin animé puisque Cendrillon et le Prince se rencontrent avant le bal donné au château.

J'ai beaucoup aimé les décors (que j'ai trouvé magnifiques par moments) et la musique.


Une excellent adaptation de Cendrillon même si je pense lui préférer A tout jamais grâce au caractère bien trempé de Danielle.